Je choisis ma formule hébergement

Je prépare mes vacances en véritable écotouriste et je découvre d'autres formules d'hébergements comme les écolodges, les écogîtes, les séjours au vert dans une ferme bio, ou bien encore une nuit dans les arbres…
Il y a vraiment l’embarras du choix en la matière, indépendamment des critères de confort et de budget.
En Sardaigne et Sicile, l'agritourisme est bien développé et offre une alternative d'hébergement très conviviale !

Je suis vigilant sur le contenu de mes valises

Je pense à emporter des produits respectueux de l'environnement : piles rechargeables, produits sans emballages, savon et crèmes solaires biodégradables... Dans mes bagages, je limite les emballages qui seront laissés sur place.
La Corse a dit "Non aux sacs plastiques": j'emporte avec moi des sacs et cabas réutilisables pour faire mes courses.

Je choisis mes activités de vacances

Sports et animations à pollution moindre, découverte de la nature, protection d’espèces en voie de disparition, bénévolat auprès d'associations... Je choisis des activités à faible impact sur l'environnement et je contribue à sa protection.

En vacances, j'oublie ma voiture

Je préfère le vélo ou la marche à pied pour les petits déplacements ou encore pour de véritables parcours de découverte ! A Majorque, de nombreux itinéraires à vélos sont accessibles ainsi que des pistes cyclables.

j'économise l'eau et l'énergie

En voyage, comme à la maison, j'économise l'eau et l'énergie... Je préfère une douche (50 litres) au bain (150 litres).
J'arrose mon jardin le soir lorsque l'évaporation est moins forte : 50% d'économie d'eau.
J'utilise le double réservoir de la chasse d'eau.
À l'hôtel, je demande à ce qu'on ne me change pas les serviettes ou les draps tous les jours. Le blanchissage est gourmand en eau et électricité, et génère une importante pollution de l'eau.
Pour éviter d'utiliser la climatisation, il suffit de faire courant d'air dans le logement.

Sur place, je consomme local

En Corse, en Sardaigne, aux Baléares ou en Sicile, je consomme "local" et je choisis bien mes produits !
Dans chacune de ces magnifiques destinations, il y a le choix parmi les produits du terroir : charcuterie, fromages mais aussi fruits et légumes de la région...
Les marchés locaux et les petits producteurs permettent d'opter pour des produits de qualité et, ainsi, les circuits courts et le développement économique de l'île seront favorisés.

Je respecte le milieu naturel

Je respecte le balisage des chemins pour ne pas abîmer la flore et éviter le ravinage des sols.
Je ne jette jamais mon mégot de cigarette dans la nature, je m'équipe d'un cendrier de poche !
Gare au verre! Bouteilles et tessons abandonnés sur le sol peuvent faire loupe et déclencher un incendie. En été, les feux de camp sont interdits, et les barbecues aussi !

Je protège la faune et la flore

À la plage, j'utilise du lait solaire biodégradable plutôt que de l'huile dont le film sur l'eau gêne la photosynthèse des algues.
En plongée, je veille à ne pas marcher sur le corail, ni à l'endommager avec mes palmes.
Certaines espèces marines sont protégées comme la nacre, la grande patelle, le mérou, la cigale de mer, la truite. La pêche est donc interdite ! Lors de la pêche, les poissons trop petits doivent être relâchés. J'évite de mouiller mon bateau sur les herbiers à posidonies, algues essentielles à la reproduction des poissons.
La mer n'est pas une poubelle ! Surtout pas de sacs plastiques dans l'eau : les dauphins et les tortues les confondent avec des méduses et s'étouffent en les avalant.
J'effectue la vidange des réservoirs et des toilettes de mon bateau dans les emplacements prévus à cet effet.
Je n'utilise que des produits biodégradables lorsque je me baigne dans une rivière. Je ne me baigne pas dans les lacs car le milieu naturel y est très fragile.

Je gère mes déchets

Sur mon lieu de vacances aussi je fais le tri sélectif.
A la plage ou en randonnée, je fais attention de n'oublier aucun papier, canette ou sac plastique. Je ramène systématiquement mes déchets avec moi et je trouve la poubelle appropriée pour les jeter.

Je sensibilise mes enfants

En vacances, je profite pour expliquer les raisons de tous les éco-gestes quotidiens à mes enfants. De même, en prenant le temps de leur faire observer la nature, ils seront sensibilisés à sa protection. Il n'est jamais trop tôt pour prendre de bonnes habitudes !

Liens utiles

> Office de l'environnement de la Corse                                                                                                                                                                                                                                          
> Conservatoire d'espaces naturels de Corse
> Parc naturel régional de Corse
> Parc naturel des Baléares
> Parcs naturels de Sardaigne
> Office de l'environnement de Sardaigne
> Parcs et réserves naturels de Sicile
> Agir au quotidien avec WWF